Pourquoi une maison basse énergie est importante aujourd'hui ?

En considérant qu'un peu plus d'un tiers de notre consommation d'énergie peut être imputé au chauffage, opter pour un système en accord avec les normes relatives aux maisons basse énergie est indispensable. Et quand bien même l'isolation de l'habitat serait optimale, le chauffage ne peut pour autant être relégué au second plan. Il est par exemple nécessaire pour assurer différents éléments de confort en saison hivernale ou tout simplement pour l'eau chaude sanitaire. Pour se conformer de la meilleure manière possible au standard basse énergie, il faut privilégier notamment les systèmes de chauffage par le plafond, par les murs ou par le sol en raison de leur rendement élevé et le confort qu'ils offrent.

La maison basse énergie en bref

En Belgique, dans la région Wallonne, le standard basse énergie désigne un type de logement consommant une quantité limitée d'énergie, avec un système d'isolation élevé. Le chiffre exact n'est pas encore clairement défini, il se situerait entre 60 kWh/m2 et 45 KWh/m2 par an. Les maisons basse-énergie sont cependant conditionnées par l'utilisation de chauffage traditionnel. D'ailleurs, le chauffage de l'habitat ne pourra être additionné d'un mécanisme de ventilation mécanique double flux (avec échangeur de chaleur) qu'en fonction de l'intention de réduire la consommation d'énergie de chauffage et d'établir une atmosphère ambiante d'une autre qualité.

En région Bruxelles-Capitale, la consommation totale dédiée au chauffage d'une maison basse énergie ne doit pas excéder les 60 kWh/m2 par an. Quant à l'énergie primaire consacrée au chauffage, aux instruments électriques et à l'eau chaude sanitaire, elle ne doit pas dépasser les 150 kWh/m2 par an.

Il y a même dans cette région une norme très basse énergie en place consistant à restreindre la demande en énergie totale prévue pour le chauffage à 30 kWh/m2 par an et à 95 kWh/m2 par an pour l'énergie primaire du chauffage, les accessoires électriques et l'eau chaude sanitaire.

Quelques bonnes raisons de choisir la maison basse énergie

Le principe même de ce type d'habitation est sa faible exigence en énergie contrairement aux logements plus traditionnels. Une maison basse énergie est donc d'emblée un levier pour diminuer considérablement votre empreinte écologique et par conséquent, préserver le sort de notre terre. Construire une bâtisse requiert un financement non négligeable qui pourrait rebuter les portefeuilles les plus serrés. Ce coût élevé s'explique notamment par les précautions à prendre dans le choix des matériaux isolants, etc.

Sur la durée, en revanche, la maison basse énergie offre un réel avantage économique. En effet, avec les installations volontairement orientées vers l'économie d'énergie, la maison vous permettra d'amoindrir vos frais d'électricité pour un sacré bout de temps. Certes, cet investissement peut être très important de base, mais ne sera à faire qu'une fois.

Dans l'idée de motiver un maximum de monde à entreprendre un virage complet vers la maison basse énergie, la Wallonie propose des primes d'encouragement. Ces primes sont octroyées en fonction des types d'aménagements choisis aussi bien pour la conversion d'un édifice en maison basse énergie que pour entamer les travaux de construction depuis le début. À titre d'exemple, une couverture allant jusqu'à 75 % du montant total est possible pour la mise en place d'un mécanisme de ventilation à double flux, sans toutefois excéder la somme de 1500 euros par machine.